Le guitariste Manitas de Plata est mort

Manitas de Plata s’est éteint. Le guitariste gitan s’est éteint à l’âge de 93 ans mercredi à Montpellier.
Le guitariste gitan Manitas de Plata est décédé, à 93 ans, dans la nuit de mardi à mercredi dans une maison de retraite à Montpellier a annoncé mercredi sa fille Françoise. Manitas de Plata, l’un des plus importants vendeurs de disques de l’histoire en France, avait été placé en maison de retraite en août et il est décédé entouré de ses proches.
Il est très vite reconnu par les siens comme Manitas de Plata Petites Mains d’Argent. Il se distingue chaque année, en jouant de la guitare, lors du pèlerinage aux Saintes-Maries-de-la-Mer. Du vivant de Django Reinhardt, il n’ose même pas penser à détrôner celui que l’on considère alors comme le roi de la musique gitane. Dix ans après la mort de Django, il accepte de jouer en public.

À New York, lors d’une exposition de photographies de son ami Lucien Clergue, un admirateur le reconnaît sur un des clichés et le persuade d’enregistrer. Il réalise son premier album dans la chapelle d’Arles. Un manager américain le fait jouer sur la scène du prestigieux Carnegie Hall de New York en décembre 1965.

Le gitan illettré, qui ne sait pas lire une note de musique, conquiert le monde. En mars 1964, un soir de corrida à Arles, Pablo Picasso, après l’avoir entendu jouer, s’écrie : « Il vaut plus cher que moi ! ». C’était un ami de Salvador Dalí.

Depuis 1967, Manitas de Plata ne cesse de sortir des disques, parcourt le monde entouré de sa tribu et toujours de son fils aîné, Manéro, l’un des derniers grands chanteurs de Camargue, ou en formation plus réduite, sa famille autour de lui. Il joue ainsi aux États-Unis, en Allemagne, en Italie, en Nouvelle-Zélande, à Singapour, en Angleterre, en Algérie, etc.

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *