Les latino-américains en France

Les nouveaux immigrés latino-américains viennent maintenant surtout des pays andins, après un parcours parfois digne d’Ulysse. C’est ainsi que vivent aujourd’hui en France des colombiens en nombre incalculable- des dizaines de milliers ? Ils travaillent dans le bâtiment, les services à la personne ou ailleurs et nul ne songe à les montrer du doigt bien qu’ils soient souvent en situation pas très régulière.

Inauguration d’un projet du Fonds de contre-valeur France/Pérou © cc – 2013 / F. De La Mure – MAEE

Dans les années 1960-1980, les latinos étaient à la une et la situation très différente. Venus plutôt du cône Sud du continent, les intellectuels, les écrivains, les réfugiés des dictatures donnaient le ton. Quand on lisait un livre de Cortázar – cent ans l’année prochaine ! – on pénétrait dans une rue de Buenos-Aires et l’instant d’après, on se retrouvait passage Vivienne à Paris… Les deux villes s’emboîtaient. Mieux : pour les exilés de tous pays qui s’y retrouvaient, la capitale française contenait, à portée de main, le continent entier dans sa diversité. Comme un bateau tiendrait dans une bouteille.

Paris s’est enorgueilli de cette fonction d’accueil. Mais qu’on ne s’y trompe pas : elle n’a pas concerné autant de personnes que les Français se l’imaginent – même si on compte parmi elles nombre de Nobel de littérature. Les exilés chiliens d’après le coup d’état de 1973 étaient bien moins nombreux que ne le sont en 2013 les colombiens invisibles !

 

en savoir + http://www.franceinter.fr/emission-la-marche-de-l-histoire-les-latino-americains-en-france

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *